Le Théâtre d'Aix

KEAN

Vendredi 29 Avril 2016 à 14h30


Kean
COMÉDIE D’ALEXANDRE DUMAS- Adaptation de Jean-Paul Sartre
MISE EN SCENE : Julien di TOMMASO- Cie Interlude

Londres, 1830. Kean, le plus grand acteur de son époque, est un intime du Prince de Galles, le frère du roi. Incorrigibles séducteurs, ils se disputent Eléna, l’épouse de l’ambassadeur de Danemark. Cette lutte amoureuse révèle la souffrance du comédien face au mépris de la société. 25 ans après la production de Robert Hossein, qui avait permis à Jean-Paul Belmondo de triompher dans le rôle-titre, Julien di Tommaso reprend cette pièce éblouissante et pourtant méconnue d’Alexandre Dumas.

Kean : Alain VERON
           
Anna : Oriane PASCAL

Elena : Stéphanie COUBRONNE
 
Le Prince de Galles : Guillaume DAGNAS
Le Comte de Koefeld : Philippe GARDIOL
Amy : Hélène LAMOUREUX

Salomon : Sébastien JEGOU-BRIANT 
Lumières : Françoise ROUAN
Costumes : Sylvie DELALEZ 
Coiffures / maquillages : Laure CAMARA

Durée : 2 heures                
Type de pièce : Comédie du répertoire

 

Alexandre Dumas
 
Dumas père est surtout connu du grand public pour ses romans Les trois mousquetaires et Le Comte de Monte Cristo. Il fut pourtant à son époque un auteur dramatique important. Ses pièces de théâtre ne sont plus jouées de nos jours et pourtant certaines mériteraient de l’être. C’est le cas pour Kean.
En 1836, Alexandre Dumas rend hommage, à peine trois ans après sa mort, à l’un des plus grands artistes de son époque en écrivant cette pièce dont il confiera l’interprétation du rôle de Kean au plus illustre acteur français de son temps, Frédérick Lemaître.
Le mot du metteur en scène
Cette oeuvre étant un hommage à une personne réelle, il nous a paru évident que la mise en scène devait refléter l’époque durant laquelle cette personne a vécu. Costumes et décors plongeront donc le spectateur dans l’Angleterre des années 1830 tandis que le jeu des acteurs mettra en exergue le poids de cette société lourdement hiérarchisée par une classe dirigeante puritaine, orgueilleuse et facilement méprisante.
Les personnages évoluent autour d’une méridienne bleue, centre de gravité de la mise en scène. Symbole d’une époque (meuble de style) et de richesse (de par son luxe) mais aussi de pouvoir (tel un trône, on ne peut s’y asseoir en présence du Prince de Galles que si lui-même est assis), de débauche (lieu de tous les rapprochements charnels) et de l’ennui de cette société d’oisifs, la méridienne est un personnage à part entière.
La pièce, entre comédie romantique (aux accents parfois tragiques) et vaudeville énergique, se déploie, avec fantaisie, au rythme de mélodies de Berlioz et d’Elgar, au gré des mots d’esprit, des jeux de théâtre dans le théâtre (références fréquentes à Shakespeare et Wilde) et des clins d’œil aux conventions artistiques du XIXème siècle.


Tarifs

Lycées/Collèges: 10€
Primaires: 8€

Contact

04 42 33 04 18
communication.theatredaix@gmail.com

 





Veuillez saisir votre adresse e-mail
pour recevoir notre newsletter!
Le Théâtre d'Aix :