Le Théâtre d'Aix

Ariane Ascaride lit La Conquête de Marsègue, roman de Gilles Ascaride

ANNULÉE
Mercredi 23 décembre 2015 à 20h30



César de la meilleure actrice en 1998 pour son rôle dans 'Marius et Jeanette' de Robert Guédiguian, en 2003 pour 'Marie-Jo et ses deux amours', en 2006 au festival international de Rome pour ' Le voyage en Arménie' et en 2012 pour ' Les neiges du Kilimandjaro' Ariane Ascaride nous fait l'honneur de venir faire la lecture du livre de son frère Gilles Ascaride : 'La conquête de Marsègues'.
Un grand moment de lecture puis de rencontre avec une actrice aux multiples talents et au charme indéniable.


Le roman La Conquête de Marsègue est paru en février 2014, aux éditions du Fioupélan, en pleine campagne des élections municipales. Les candidats d'alors et d'ailleurs, ont préféré faire semblant de ne rien voir… Il est vrai que l'auteur lui-même avait déclaré "Finalement, il me semble que c'est un peu comme si Émile Zola avait tenté de réécrire Le Seigneur des anneaux avec l'aide de Mad Max".
 
Pris de terreur, les candidats, les édiles, l'intelligentsia et la presse ont choisi de fermer leurs écoutilles. Ariane Ascaride, qui a adoré le livre, a proposé de les ouvrir et de partager ce plaisir.
 
Dans ce livre, Marsègue, la grande métropole du sud, s’éveille au bord de la Méditerranée.
Oui mais… sous le ciel empesté de la cité-béton, les monuments s’effondrent, les rats se régalent des ordures qui jonchent les trottoirs défoncés et la populace affamée se partage le territoire comme autant de tribus livrées à elles-mêmes. Et surtout, surtout, règne sur la ville un maire à vie, à peine chahuté par ses adversaires, les ultranationalistes et les Sèfis. Les élections bidon qui se profilent constitueront une fois de plus un grand moment de démocratie...

Condamnée à la décadence ou à une fin apocalyptique, la cité devra peut-être son salut à Sofiane, jeune dealer, et Testard, sorte d’ermite en savates qui essaie en vain de terminer un polar marséguais.

Toute ressemblance avec une autre cité du bord de la Méditerranée… (à vous de voir).

Epopée héroïco-comique, saga drolatico-caustique, La Conquête de Marsègue synthétise le meilleur des styles d'un Gilles Ascaride en pleine forme, qui a aiguisé comme jamais sa plume satirique pour livrer ici, dans une langue renouvelée, un chef d’œuvre de l’Overlittérature.

Informations

Horaires :

Mercredi 23 décembre 2015 à 20h30

Abonnez-vous et bénéficiez de tarifs préférentiels toute l'année 

ANNULÉE

 





Veuillez saisir votre adresse e-mail
pour recevoir notre newsletter!
Le Théâtre d'Aix :