Le Théâtre d'Aix

Pas vu, pas pris ! - Eric Toulis

Jeudi 31 décembre 2015 à 20h30
COMPLET



Soirée spéciale Nouvel An : Pas vu, pas pris !

Le leader du groupe LES ESCROCS, le grand prédicateur de la paresse, l’auteur de l’hymne « ASSEDIC » c’est lui ! En 1994, le groupe assurait toutes les premières parties d’ALAIN SOUCHON lors de sa triomphale tournée « Défoule Sentimentale »

Dans ce solo « Pas vu pas pris !  » TOULIS confirme son talent de showman absolu et ce qui ne ressemble pas à un simple concert mais à un véritable spectacle visuel comique.

Toulis c’est un auteur-compositeur, acteur, imitateur et musicien confirmé. Des sketchs, des chansons loufoques et un humour féroce portés par un swing communicatif.  Un esprit libre, vif. Un ton à la fois caustique et pince sans rire.
il parle de tout avec des paroles franchement drôles et très originales.

Son précédent show en duo Brahim Haïouani à la contrebasse était produit par son ami Bénabar dont il a également souvent assuré de nombreuses  premières parties.
Un chanteur-clowneur à la plume aiguisée ! Et si la musique était le suprême refuge de l’humour ?
 
Toulis c’est aussi 1 700 000 vues sur Daily Motion de son sketch « Gare aux Morilles »
 
C’est un one man show humour : « Pas vu, pas pris ! »


Et plus récemment un autre duo de guitares avec Michel Marcos aux divers instruments à cordes : dans un set plus « world music » et très coloré par le banjo, on encore le charango péruvien… Qui revisite également bon nombre de titres des Escrocs : « éleveurs de guitares ! »
 
Et enfin Les Escrocs qui, Ô surprise ! préparent leur grand retour dès fin 2015 pour fêter leurs vingt et un ans. Avec une compilation, une tournée, et un nouvel album en pleine création.
Liens internet :
www.toulis.com
Facebook
(vidéo) Youhumour



Extraits de presse

«De la franche rigolade à une humanité bouleversante, Toulis compte parmi les plumes les plus généreuses de l’époque» LE FIGARO
 
«Toulis brosse des portraits à la Prévert mâtinés de Reiser» TELERAMA
 
« Physique rond, esprit effervescent et verbe prolixe...E.T. extra-terrestre de la chanson» CHORUS
 
«Il existe mieux qu’une dose de vitamines ou une séance de shopping pour se requinquer ! Un show d’Eric Toulis» LE PARISCOPE

Informations

Soirée Spéciale Nouvel An - COMPLET

Horaires :

Jeudi 31 décembre 2015 à 20h30
Abonnez-vous et bénéficiez de tarifs préférentiels toute l'année 
Tarif unique : 25€ 

Eric Toulis

Voilà déjà une bonne dizaine d’années qu’Eric Toulis s’est affranchi de son passé "d’Escrocs" justement, et si son public a bien voulu l’absoudre, ce n’est peut être pas tout à fait par hasard.
 
Eric Toulis s’y connaît pour emballer son monde. Il cultive une apparente facilité à passer de la guitare à la trompette, contorsionne sa voix dans ses talents innés d’imitateur et se balade comme un funambule sur le fil de ses chansons. C’est qu’à la base se trouve un VRAI musicien, et l’affaire aurait pu en rester là si Eric Toulis n’avait pas les mêmes dispositions pour l’écriture et la composition ; une aisance qui n’en finit pas de séduire son ami de toujours, et un moment son producteur, Bénabar.

Eric Toulis développe une palette scénique impressionnante : entre chansons, sketches, monologue, parodies et chansons à timbres, il nous embarque dans de purs moment de VRAI music hall, dans un monde hétéroclite infiniment drôle et poétique.
Sur des métriques taillées au millimètre, les images font mouche, quel que soit le registre qu’il adopte : burlesque, grivois, tendre ou féroce. Son humour, toujours en embuscade, en ferait presque oublier le savant équilibre de ses chansons qui cherchent toujours à faire naître l’émotion au delà de la dérision mordante.
 
On passe d’un moment tendre au hasard d’une pensée pour un vélo volé (Le vélo bleu) à un voyage science-fiction à l’intérieur du cerveau féminin (Marisabelle) pour redécouvrir les vertus méconnues de la pratique du sport. D'un plagia Eurovision à une chanson pour futur jeune papa (Pampers Club de France), le tout ponctué de sketches (Parmesan à Cantal) et de quelques gros tubes potentiels hautement vitaminés (Le Kiwi) à vous faire pâlir de jalousie des sardines déjà trop serrées dans leur boite !
 
En solo, ou entouré, selon les spectacles, Eric Toulis dévoile d'années en années la vraie mesure de son talent de showman absolu. Et ce, sans jamais délaisser son premier grand amour, la musique et particulièrement le Jazz. Les Américains appellent ça un ENTERTAINER ici on a pas de mot... C'est peut-être pour ça que sa chanson "Assedic" s'est propulsée jusqu'aux bandes originales de deux gros films de la Warner (French Kiss et Something jota give) mais... Vive la France !

Ce qu’on ne sait pas toujours :
 
Eric Toulis est un miraculé. Enfant, il est atteint d’un mal terrible que les spécialistes nomment entre eux " paresse + " ou " paresse dépassée "…
C’est sa mère qui va le sauver. Ne sachant plus à quel saint se vouer, sur les conseils d’une amie voyante, elle l’emmène à Lourdes. Plongé dans la piscine, le jeune Eric se met soudain à chanter. Il a trouvé sa vocation. Il sera chanteur. Sa mère hurle de joie. Son père, dubitatif, demande à voir…

Très vite, les miracles s’enchaînent. Guidé par un instinct supérieur, Eric commence à écrire des chansons sans connaître une lettre de l’alphabet, compose sans avoir appris une seule note de musique, chante, joue de la guitare, de la trompette, de la basse, de la batterie et excelle au violon.

Il monte en scène, et son ivresse à swinguer, à déconner, fait chavirer les foules.
Maître en loufoqueries baroques, il va attirer à lui, quelques autres farfelus, issus du " louf jazz " comme Brahim Haïouani, Rémi Toulon, Michel Marcos ou ses complices de toujours du groupe Les Escrocs, qui d'ailleurs, préparent leur grand retour pour fêter leurs 21 ans pour cette rentrée 2015. Surprise !

 




Veuillez saisir votre adresse e-mail
pour recevoir notre newsletter!
Le Théâtre d'Aix :